Vallée du Lot et du Célé

Categories
Les lieux

Discrète, envoutante et pleine de charme,

la vallée du Célé est une merveille de notre département. Parcourir cette vallée laisse des souvenirs immémorables et vertigineux. Cette une rivière douce qui s’écoule paisiblement entre des falaises calcaires laisse apparaitre des couleurs flamboyantes au soleil couchant. Cette variante du chemin de Saint Jacques de Compostelle ne ravit pas que les pèlerins qui empruntent la vallée.
Au-delà de son intérêt patrimonial constitué de villages perchés, de châteaux, de prieurés, d’églises, la vallée, qui s’étend de Bouziès jusqu’à Bagnac sur Célé, abrite plusieurs grottes dont la célèbre grotte du Pech Merle, grand site Midi-Pyrénées.

Le Célé regorge de richesses patrimoniales, d’activités de plein air et de loisirs, au cœur de paysages époustouflants. Les nombreux points d’intérêt et sites touristiques comme Figeac, ses monuments et son célèbre musée Champollion, son centre historique moyenâgeux et ses « maisons de marchands ». Le village de Cabreret attirera aussi votre attention avec son château de Gontaut, les ruines du « château du diable » dans la falaise de Rochecourbe, le moulin troglodytique de la Pescalerie et bien entendu, La grotte du Pech Merle : connue dans toute la région Occitanie pour ses peintures rupestres exceptionnelles.

En direction de Marcilhac-sur-Célé, L’écomusée de Cuzals s’étend sur une vingtaine d’hectares, où les fermes et granges quercynoises, château en ruine, et autres curiosités font de l’écomusée de Cuzals, un lieu hors du commun, étendu, étonnant et calme
 A Marcilhac-sur-Célé : vous serez envoûtés par l’abbaye du XIIème siècle, l’un des nombreux prieurés du Lot, dont Rocamadour. Détruite par la guerre de Cent Ans et les guerres de religion, elle laisse apparaitre son clocher fortifié, les piliers de la nef, la salle capitulaire et l’église gothique, rebâtie sur l’acrotère roman.
Comme sur la rivière Dordogne et sur le Lot, le Célé est idéal pour la pratique du canoé. La navigation est plus intime, plus sinueuse mais aussi calme, le Célé est apprécié pour son coté sauvage et ressourçant, loin des flux touristiques d’ampleur.

C’est à Bouziès que le Célé se jette dans l’éblouissante Vallée du Lot, dans sa partie amont, navigable de St-Cirq-Lapopie jusqu’à Luzech (en aval) soit sur 63 km.
Cette partie de la vallée du Lot débute à Larnagol et longe successivement les villages de Cénevières, Saint Martin Labouval, St-Cirq-Lapopie (plus beau village de France), Bouzies, St-Géry, Vers, Arcambal, Laroque-des-Arcs et Cahors, pour poursuivre sur la partie aval jusqu’à la Garonne : voir Vallée du Lot et du Vignoble.

C’est probablement l’une des destinations les plus recherchées et visitées dans le département car le paysage est à la fois calme, imposant, et peut s’apprécier en voiture, mais également en randonnée pédestre, en VTT, à cheval, en croisière fluviale, et même par le ciel : en montgolfière ou en ULM…

Le chemin de halage creusé dans la roche des falaises calcaires, les habitations semi-troglodytes, les tunnels, écluses et ouvrages d’arts accentuent la vision vertigineuse des paysages. Etape inconditionnelle du Chemin de Saint Jacques de Compostelle, Cahors vous étonnera par l’opulence de son patrimoine, son centre historique, sa Cathédrale Saint-Etienne, le célèbre pont Valentré, l’Eglise Saint-Urcisse, le Palais de Jean XXII, etc.